in

Qui a été la première femme ministre de la République ?

Crédits : Trebligyerod via Common Files Wikipédia

Aujourd’hui, la présence de femmes au gouvernement est normale. Mais cela est loin d’avoir toujours été le cas. En effet, la présence de femmes au gouvernement a été portée par les mouvements féministes et par les différents présidents, mais elle est loin d’être facilitée par tous les hommes alors au pouvoir. Qui a été la première femme ministre de la République ?

1936 et le gouvernement Blum

En 1936, la France est sous la IIIe République. Le chef du gouvernement est alors Léon Blum, qui est aujourd’hui une figure du socialisme et l’un des acteurs majeurs dans l’avancée des droits des travailleurs. Malheureusement, il restera aussi dans l’Histoire comme étant l’homme qui n’est pas allé aider les républicains espagnols pendant la guerre civile, malgré les interventions de l’Allemagne et de l’Italie qui ont soutenu l’extrême droite et les nationalistes de l’époque. Il faut bien comprendre que les jeux de pouvoir de l’époque l’empêchent en réalité d’intervenir. Cependant, des livraisons illégales d’armes aux républicains auront bien lieu.

Ce gouvernement est donc socialiste de par ses avancées, et il est pourtant mis à mal par la montée des nationalistes et des régimes totalitaires. Parmi les progrès de l’époque, on note le passage au gouvernement de trois femmes qui seront sous-secrétaires d’État : Cécile Brunschvicg (Éducation nationale), Suzanne Lacore (Protection de l’enfance) et Irène Joliot-Curie (Recherche scientifique). Ces femmes resteront dans le gouvernement quelques mois, mais ne seront pas reconduites dans leurs fonctions.

Irène Joliot-Curie
À partir de 1936, Irène Joliot-Curie briguera pendant quelques mois le poste de sous-secrétaire d’État à la Recherche scientifique. Crédits : Wikimedia Commons/Smithsonian Institution

Après la guerre : la IVe République

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la France a un gouvernement de transition : le Groupement provisoire de la République française (GPRF), mis en place en attendant la constitution de la IVe République. On y retrouve des grandes figures de la Résistance comme Charles de Gaulle mais aussi des hommes politiques de la IIIe République, comme Léon Blum, bien que certains vont le considérer comme faisant partie intégrante de la IVe République. En parallèle, le droit de vote est octroyé aux femmes françaises en 1944.

1947, la première des femmes au gouvernement en tant que ministre de la République

Durant la IVe République, on retrouve le gouvernement de Robert Schuman. Au sein de celui-ci, la première femme ministre : Germaine Poinso-Chapuis. Elle est en charge de la Santé publique et de la Population. Cette femme fait partie de celles et ceux qui se sont illustrés lors de la Résistance. Elle restera au gouvernement moins d’un an, mais déposera 10 projets de loi et fera aussi voter d’autres textes comme ceux sur la protection de l’enfance.

En 1948, elle proposera un décret pour l’éducation des enfants en milieux défavorisés, mais ce texte prévoit notamment d’aider des écoles confessionnelles. Ainsi, au nom de la laïcité, les autres membres du gouvernement (surtout les socialistes) critiqueront son travail. Elle sera donc remplacée en juillet 1948. Après son passage au gouvernement en tant que ministre. Il faudra attendre longtemps (26 ans) avant qu’une nouvelle femme soit nommée en ministre, bien qu’il y ait eu des femmes secrétaires d’État entre temps.

Ainsi, soutenue par Valéry Giscard d’Estaing, en 1974, Simone Veil accède à un poste de ministre, mais c’est une autre histoire…

Sources : Senat.fr, 8-mars.info

Vous aimerez aussi :

Qui est la première femme à être allée dans l’espace ?

Pourquoi n’y a-t-il pas de femmes sumos ?

Qui était l’espionne Mata Hari ?

Qui a été la première femme ministre de la République ?
Notez cette réponse