in

Qu’est-ce que le projet d’arme panjandrum ?

Crédits : The collections of the Imperial War Museums via Common Files Wikipédia

Avez-vous déjà entendu parler du panjandrum ? Si non, imaginez une grande roue double en acier, propulsée par des fusées et chargée d’explosifs, fonçant sur les lignes allemandes lors du débarquement pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est en tout cas la machine que voulait construire Nevil Shute Norway, auteur, pilote et ingénieur anglais en aéronautique.

Le panjandrum : un projet d’arme finalement abandonné

Le panjandrum faisait partie des projets un peu fous imaginés dans les dernières années de la guerre. Porté par le gouvernement, et notamment l’Amirauté (équivalent de notre ancien ministère de la Marine), plusieurs tests sont réalisés devant un public de badauds en 1944 sur les plages, entre autres celles de Westward Ho!, station balnéaire à la mode. Il n’y a pas réellement de projet secret puisque le public assiste aux tests sans trop de difficultés.

Dans l’idée, le panjandrum devait précéder les soldats sur la plage. Les roues lâchées à pleine vitesse devaient traverser la plage, et monter sur les dunes pour aller exploser sur les mitrailleuses et les fortifications allemandes. Ensuite, les soldats pouvaient profiter de la confusion et débarquer à leur tour sur la plage. Ce dispositif devait donc permettre d’éviter de trop grandes pertes lors des opérations de débarquement. Pas étonnant que cela ait intéressé l’armée !

Des tests peu concluants

Malheureusement au moment des essais, le plan ne semble pas si simple à adapter. Comme la roue est sans pilote, elle devient très vite incontrôlable, se renversant, déviant de sa route, et parfois même en faisant des virages à 180° degrés, revenant alors vers la barge de lancement.

Le dernier essai connu du dispositif a eu lieu en 1944, devant des hauts gradés. Mais la démonstration ne se passe pas comme prévu. Elle tourne presque à la catastrophe quand la roue devient folle et met en danger la vie de civils présents.

Il faut dire que l’arme avait subi de nombreux “ajustements”, visant à la rendre plus précise. Ainsi, dans l’une des versions, les roues ont à un moment donné été propulsées par plus de 70 fusées. Voici un extrait vidéo en anglais montrant plusieurs projets des armées. Le timecode est placé sur des images du penjandrum, mais vous pouvez revenir aux projets précédents si vous le souhaitez :

On peut saluer le courage du cameraman, qui aura continué de filmer jusqu’à ce que l’engin soit quand même proche de lui.

Il est à noter que le terme “panjandrum” est un synonyme de l’expression française “gros bonnet”. Mais l’origine du nom du projet est plutôt à chercher du côté d’un texte de Samuel Foote, acteur, humoriste et dramaturge anglais qui a vécu au XVIIIe siècle.

Vous aimerez aussi :

7 objets curieux inventés par l’Homme pour mesurer le temps qui passe

Quelle est l’origine des 7 péchés capitaux ?

Quels sont les 9 cercles de l’enfer ?

Qu’est-ce que le projet d’arme panjandrum ?
Notez cette réponse