in

Pourquoi y a-t-il des rires enregistrés dans certaines séries ?

The Big Bang Theory. Crédits : Flickr / NASA Blueshift

Bien qu’en perte de vitesse, l’usage de rires dans certaines sitcoms reste de coutume dans de nombreuses séries à succès, comme en témoigne actuellement The Big Bang Theory. Que ces rires dérangent ou non, on peut toutefois se demander qui a pu bien avoir l’idée de les ajouter. Et surtout, pourquoi ? 

Une identité sonore

Le Prince de Bel-Air, Une Nounou d’Enfer, Friends ou plus récemment How I Met Your Mother et Two Broke Girls… Nombreuses sont les séries à utiliser cette signature sonore développée dans les années 1950. I Love Lucy fut d’ailleurs la première série à adopter ces rires. La plupart du temps, ils sont enregistrés en live lors du tournage pour recueillir les réactions spontanées du public. Ils permettent aussi d’arranger les dialogues en direct au besoin. Tandis que dans d’autres cas, c’est lors d’un visionnage de l’épisode qu’ils sont enregistrés pour être ensuite ajoutés à la bande sonore.

Qu’ils énervent ou non, il s’avère que leur utilité va bien au-delà que simplement rythmer l’action. La plus importante est de faire en sorte que le public vive cette expérience télévisuelle de manière plus conviviale, comme au théâtre – mais dans son canapé. Aussi, les précurseurs de cette pratique ont pensé qu’en changeant de chaîne, les gens s’arrêteraient plus facilement sur un programme en entendant ces rires. De quoi contribuer au succès d’une sitcom. Mais parviennent-ils vraiment à atteindre cet objectif ?

 

via GIPHY

Sont-ils efficaces ?

Comme l’on peut s’en douter, la principale mission des rires enregistrés est celle de faire grimper les audiences, notamment grâce aux éléments évoqués plus haut. Selon toute vraisemblance, ils rempliraient même plutôt bien cet objectif ! Pour en avoir le cœur net, une étude a été menée aux États-Unis par le psychologue Bill Kelley. Il a donc demandé à des volontaires de visionner un épisode de Seinfeld et un autre des Simpsons. Le premier comportant des rires et l’autre non.

Il s’est avéré que les deux mobilisaient les mêmes régions du cerveau lors d’un gag. Mais Kelley insiste sur son hypothèse, déclarant que cet ajout sonore – lorsqu’il est bien fait – permet de souligner les moments comiques et aide l’audience à mieux les apprécier. Pour étayer son propos, il se base sur cette observation : « Nous rions plus facilement face à quelque chose de drôle en présence d’autres personnes ». À terme, cela est bénéfique pour le spectateur et pour les audiences.

Toutefois, si l’usage des rires enregistrés était coutumier ces dernières années, nous les entendons de moins en moins dans les séries actuelles. De quoi faire le bonheur des téléspectateurs agacés par ces virgules sonores qui sonnent parfois très faux. Il est vrai qu’avec la traduction et le doublage en français, certaines blagues changent de sens. Cet élément créé un décalage parfois dérangeant pour les téléspectateurs entre l’effet comique et la réaction exagérée du public dans les rires.

Vous aimerez aussi : 

Quels sont les 10 films et séries qui vous donnent le plus envie de voyager ?

Le cri Wilhelm : vous l’entendez dans beaucoup de films sans (peut-être) savoir le nommer !

Qu’est-ce que le set-jetting, cette nouvelle manière de voyager ?