in

Quelles ont été les 10 plaies d’Égypte ?

La mort du fils premier né du Pharaon, par Lawrence Alma-Tadema (1872). Crédits : Flickr / Ashley Van Haeften

C’est sans aucun doute l’un des passages les plus célèbres de la Bible, dans le livre de l’Exode : la fuite des Hébreux, partant de l’Égypte et guidés par Moïse. Le passage où celui-ci ouvre la mer en deux fascine tout particulièrement les auteurs, cinéastes et même les scientifiques depuis des siècles. Mais avant cela, comment expliquer le fait que Moïse ait été autorisé à quitter la terre d’Égypte librement ?

C’est précisément là qu’interviennent les tourments qui donnent ce titre au présent article. Mais quels ont-ils été, et dans quel ordre se sont-ils déroulés ? Rappelons brièvement le contexte dans lequel interviennent ces cataclysmes. En effet, Moïse a pour mission d’accompagner les Hébreux vers la terre promise, et bénéficie pour cela de l’aide divine de Yahvé, ainsi que du soutien de son frère Aaron et de sa sœur Myriam.

La rivalité entre dieux

Le but de Moïse est donc à ce moment-là de convaincre Pharaon de la supériorité de Yahvé face aux divinités égyptiennes, pour que celui-ci laisse partir les Hébreux. Or le monarque n’est aucunement disposé à admettre ou supporter une telle chose.

Dans un premier temps, lors d’une confrontation, Yahvé transforme le bâton d’Aaron en serpent, mais les magiciens du Pharaon parviennent à faire de même – bien que leurs deux serpents soient mangés par le premier. Cet épisode ne change en rien la décision du Pharaon.

Par conséquent, le conflit va bientôt s’abattre sur toute la terre d’Égypte, sous la forme des “fameuses” 10 plaies, qui on le devine sont de plus en plus graves au fur et à mesure où elles se succèdent. Les voici donc :

  1. Les eaux du Nil changées en sang.
  2. Les grenouilles, qui envahissent le pays et s’installent jusque dans les maisons.
  3. Les moustiques. Certaines versions avancent qu’il s’agit aussi de poux.
  4. La vermine. Les taons sont le plus souvent évoqués pour représenter la quatrième plaie.
  5. La mort des troupeaux, atteints par la peste.
  6. Les ulcères et furoncles. Il s’agit de la première plaie qui s’attaque directement aux humains.
  7. La grêle, qui détruit les récoltes et habitations. Elle est accompagnée de la foudre et de grands incendies.
  8. Les sauterelles arrivent ensuite. Elles finissent de manger les récoltes et recouvrent tout, au point que la terre n’est plus visible.
  9. Les ténèbres s’abattent sur l’Égypte, si bien qu’il est impossible de voir ne serait-ce que son voisin.
  10. La mort du premier-né. Pour être épargnés par ce fléau, les Hébreux marquent leur porte avec du sang d’agneau comme signe de reconnaissance.
La septième plaie, par John Martin, 1823. Crédits : Wikimedia Commons

La fuite de l’Égypte

Le fils de Pharaon – censé lui succéder – fait partie des premiers nés, et succombe donc à la dixième et dernière plaie. Cet événement achèvera de pousser Pharaon à laisser partir les Hébreux en paix. Jusque là, il avait promis à chaque fois de les délivrer, sans pour autant honorer sa parole. Qui sait, peut-être ces plaies auraient pu être plus nombreuses si le souverain d’Égypte n’avait pas cédé ?

Mais pris de colère, il revient sur sa décision et décide de partir à la poursuite de ceux qu’il a pourtant libérés. C’est à ce moment qu’intervient une nouvelle fois Yahvé, qui sépare la mer Rouge en deux et permet à son peuple d’être définitivement libre du joug égyptien. Le Pharaon meurt en effet noyé en essayant de les rattraper.

Ces événements sont-ils explicables scientifiquement ?

Pendant des années, les chercheurs ont tenté d’expliquer rationnellement la succession d’événements qui a accablé l’Égypte. Selon certains, il s’agirait en effet d’une suite logique de fléaux, les uns entraînant et expliquant les autres. Le Nil rouge (1) pourrait être expliqué par la présence d’une algue, qui aurait amené les grenouilles et insectes (2, 3 et 4) à s’éloigner de l’eau et investir les terres. Cette propagation de nuisibles aurait ensuite contaminé le bétail, puis les Hommes avec de nombreuses maladies (5 et 6).

Pour ce qui est de la grêle et des incendies (7), les scientifiques évoquent une éruption – une aurait par exemple eu lieu aux alentours de 3500 av. J.-C. au mont Santorin – qui est parfois la cause de telles précipitations. Celles-ci auraient aussi pu expliquer en conséquence l’arrivée des sauterelles (8), qui aiment les milieux humides. Il en va de même pour les ténèbres (9), peut-être causées par les cendres volcaniques, en encore une éclipse.

Concernant la dixième plaie, la logique la plus souvent invoquée est celle de la pollution des eaux du Nil par la même algue qui a rendu les eaux rouge sang. Celle-ci aurait pu libérer des substances toxiques et fatales pour les plus fragiles – donc les nourrissons.

Vous aimerez aussi :

17 pyramides ont été découvertes sous la surface de l’Égypte

Quelles sont les 7 merveilles du monde ?

Les dunes de sable ne représentent que 20 % du Sahara

Quelles ont été les 10 plaies d’Égypte ?
noté 4.5 - 2 vote[s]