in ,

Quels sont les impacts des jeux vidéos sur le cerveau ?

Crédits : Pixabay

Les jeux vidéos ont une part de plus en plus importante durant l’enfance ou l’adolescence, et peuvent même rester une habitude une fois adulte. Ces dernières années ont vu l’explosion des jeux d’actions et de guerre. Ainsi, en 2015, plusieurs scientifiques se sont penchés sur les impacts positifs des jeux vidéos d’action et de guerre sur le cerveau.

Le lien entre les jeux vidéos et le sport

La tendance de l’e-sport se popularise de plus en plus. Il est loin le temps des lan dans les garages ou les caves. D’ailleurs, aujourd’hui, les cash prize des jeux les plus populaires peuvent atteindre des millions d’euros ou de dollars américains. Mais pourquoi de plus en plus de personnes s’intéressent-elles à cette activité ?

Plus les jeux vidéos se popularisent, et plus les gens retrouvent l’univers du sport traditionnel. Et si le fonctionnement exact est encore loin d’être précis, les structures en place aujourd’hui fournissent des compétitions, des équipes, des joueurs et des actions incroyables. Bref, tout ce qu’il faut pour passer un bon moment.

Mais suite à une étude de 2015, la communauté scientifique s’est bien rendu compte que les similarités ne s’arrêtaient pas là. En effet, les impacts dans certaines régions du cerveau sont comparables entre un sportif qui se consacre à son sport et un joueur qui fait de même.

Les jeux vidéos : de quels impacts parle-t-on ?

L’étude en question a été menée par Diankun Gong, Hui il, Dongbo Liu, Weiyi Ma, Li Dong, Cheng Luo et Dezhong Yao. Ils se sont concentrés sur deux effets de la pratique intensive d’un jeu vidéo d’action et de guerre  (League of Legends et DOTA 2 dans le cadre de l’étude) :

  • L’augmentation de la capacité d’attention
  • L’amélioration de la sensi-motricité
x box console jeux vidéos
Crédits : Pixabay

Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?

Les scientifiques se basent sur leurs propres tests, mais aussi sur les nombreuses études réalisées précédemment. Parmi les effets positifs, on retrouve donc :

  • Un meilleur contrôle émotionnel pendant le jeu
  • Une meilleure attention sélective
  • Moins de clignotement d’attention, et donc une meilleure concentration
  • Une meilleure capacité à collecter et traiter des informations visuelles ou sonores
  • Un temps de réponse œil-main inférieur à la moyenne (donc de meilleurs temps de réponse)
  • Un meilleur contrôle des mouvements

Comment les jeux vidéos d’actions impactent-ils le cerveau ?

Selon les résultats de l’étude, tout cela serait possible grâce à l’augmentation de la densité de la matière grise dans plusieurs régions du cerveau. Les informations vont donc plus vite dans le cerveau du joueur pendant le jeu, mais aussi en dehors.

Les scientifiques ont aussi produit une carte montrant les différences entre l’activité d’un joueur dit amateur et d’un joueur qualifié d’expert. Les sujets ont globalement le même âge en moyenne, et ont été choisis grâce à la méthode de classement Elo, qui est utilisée notamment dans les échecs, le go et bien sûr les jeux vidéos. Les joueurs amateurs avaient un classement inférieur à 1200 points, ce qui est le classement d’une personne jouant très peu ou depuis peu. Les experts avaient au moins 1900 points.

cerveaux de joueurs jeux vidéos
Crédits : Enhanced functional connectivity and increased gray matter volume of insula related to action video game playing, Published: 16 April 2015, Diankun Gong, Hui He, Dongbo Liu, Weiyi Ma, Li Dong, Cheng Luo et Dezhong Yao

Sur ces cartes, on peut clairement voir qu’une région du cerveau est active chez les joueurs experts et complètement éteinte chez les joueurs amateurs. Cette région est appelée cortex insulaire ou insula. Mais son rôle est aujourd’hui assez peu connu, si on excepte les impacts cités plus haut bien sûr.

Les scientifiques tempèrent un peu leurs propos, dans le sens où, comme pour le sport traditionnel, il faut énormément d’entraînement pour arriver à un bon niveau dans les jeux vidéos. Ainsi, ils soulignent l’importance des efforts à fournir pour arriver à ce résultat. Et si d’autres disciplines ont elles aussi un impact similaire, comme la conduite ou le sport, il est important de rappeler que les jeux vidéos ne rendent pas spécialement plus bête. En fait, une pratique intensive (mais réfléchie) pourrait même entraîner votre enfant à être plus attentif à l’école, par exemple.

Source

Vous aimerez aussi :

Les nouvelles technologies sont-elles mauvaises pour notre mémoire ?

L’arobase a été inventée au Moyen-Âge

À quoi serv(ai)ent les touches « Syst » et « Pause » de votre clavier ?

Quels sont les impacts des jeux vidéos sur le cerveau ?
noté 5 - 1 vote