in

Qu’est-ce que le syndrome de Peter Pan ?

Crédits : Pixabay/Lalelu2000

Vous connaissez sans doute l’histoire de Peter Pan, le célèbre garçon malicieux qui ne veut pas grandir. Les adaptations de celle-ci sont très nombreuses. Cependant, elles sont souvent enjolivées et le personnage tiré du roman de J. M. Barrie est en réalité beaucoup plus sombre. Il a donné son nom tout droit sorti du Pays imaginaire à un mal-être pourtant bien réel. Qu’est-ce que le syndrome de Peter Pan ? Pourquoi lui a-t-on donné cette appellation ? Vous aurez votre réponse dans cet article.

Le roman de James Matthew Barrie

J. M. Barrie est l’auteur anglais qui a créé le personnage de Peter Pan. Il a rédigé plusieurs adaptations, dont la plus célèbre est son roman Peter and Wendy. Il raconte l’histoire d’une fratrie d’enfants vivant à Londres avec leurs parents : Wendy, John et Michael. Ils font la rencontre de Peter, un garçon mystérieux vivant au Pays imaginaire en compagnie des enfants perdus. Il pourrait s’agir d’un simple conte pour enfants, mais ce n’est pas tout à fait le cas. Au contraire de ce que l’on pense, les contes ont souvent des significations complexes.

Tout au long du roman, le lecteur pourra constater que le personnage de Peter Pan est loin d’être celui qu’il connait des adaptations modernes. En effet, il est égoïste, cruel et autoritaire. La cause ? Il refuse catégoriquement de grandir et condamne à la peine de mort les enfants perdus qui osent devenir adultes. Son nom « Pan » est associé à la divinité grecque du même nom. Il est un dieu de la nature particulièrement volage et fêtard.

On retrouve alors de nombreuses thématiques du XXe siècle à travers le roman de Barrie : la critique de l’éducation des jeunes filles (destinées à être mères et femmes au foyer), la peur de la mort, ou encore ce fameux rejet de l’âge adulte et de ses responsabilités. L’auteur s’est sans doute appuyé sur des œuvres préexistantes pour élaborer ses écrits.

Cependant, il s’est également inspiré de sa vie personnelle. En effet, il a porté pendant longtemps le deuil de son frère aîné. Ceci peut être en lien avec la thématique de la peur de la mort, issue du traumatisme du décès de son frère. L’auteur était également proche de Sylvia L. Davies, qui avait deux fils – dont un appelé Peter.

via GIPHY

Les symptômes du syndrome de Peter Pan

Ainsi, ce syndrome tient son nom d’un personnage dont la plus grande peur est l’entrée dans l’âge adulte, qui mène tôt ou tard à la mort. Pour s’empêcher de grandir, le jeune Peter s’enferme dans un monde imaginaire issu de l’enfance. Dans celui-ci, il n’y a d’ailleurs pas de concept de Bien ou de Mal : c’est un monde enfantin sans aucune règle (mis à part celle de ne pas grandir).

Le psychanalyste Dan Kiley a décrit les symptômes de ce mal-être dans son ouvrage Peter Pan, ces hommes qui ont refusé de grandir. Il en tire plusieurs stades d’évolution, différents selon l’âge de l’individu. L’enfant se sent tout d’abord seul, angoissé et est irresponsable. Le stade de l’adolescence est par ailleurs inexistant : les personnes atteintes de ce syndrome sont propulsées dans l’âge adulte sans transition. Une fois ce dernier atteint, l’individu tente de paraître responsable et mûr, alors que son seul souhait est de redevenir un enfant pour fuir ses responsabilités.

Les causes de ce syndrome peuvent être multiples. Il peut s’agir d’un traumatisme survenu très tôt dans la vie d’un enfant, ou encore du manque d’amour parental.

Peut-on soigner ce syndrome ?

Les personnes atteintes de ce syndrome ne se rendent pas forcément compte qu’elles ont besoin d’aide, de par leur déni exacerbé. Elles doivent entreprendre un long travail d’introspection et apprendre à exprimer leurs émotions. Un suivi chez un·e psychanalyste est alors nécessaire, afin de les responsabiliser et de comprendre d’où provient leur mal-être.

Peter Pan est donc bien loin d’être un personnage uniquement joyeux et empli de bonnes intentions. Il vit dans son monde, loin des responsabilités des adultes. Le syndrome de Peter Pan n’est pas à prendre à la légère.

Vous aimerez aussi :

Le syndrome de Mûnchhausen pousse à simuler des maladies

Quels sont les effets du syndrome de Stendhal, ou maladie de la beauté ?

Qu’est-ce que la paralysie du sommeil ?

Qu’est-ce que le syndrome de Peter Pan ?
noté 5 - 2 vote[s]