in

Que signifie « Hakuna matata » ?

Capture : Le Roi Lion

« Hakuna matata, mais quelle phrase magnifique, Hakuna matata, quel chant fantastique… Ces mots signifient que tu vivras ta vie, sans aucun souci, philosophie : Hakuna Matata »… On ne peut s’empêcher de la fredonner, de quoi mettre de côté notre anxiété pour la journée, le Roi Lion nous aura inspiré avec cette philosophie. Mais d’où vient-elle ? Que signifie-t-elle ? Nous y répondons sans plus tarder.

Bien qu’un merveilleux Disney, le Roi lion n’est pas à l’origine de cette belle expression, elle est bien plus ancienne. Il s’agit en effet d’une devise issue de l’expression swahilie « matatizo Hakuna », signifiant « il n’y a pas de problème ».

Aujourd’hui, « Hakuna matata » est devenue une expression très fréquente dans le langage courant swahili, et même en anglais du Kenya et de Tanzanie. Il est régulièrement employé pour rassurer son interlocuteur ou pour conclure un marché (« ça marche », « tout va bien », « pas de problème »…). Mais dans un swahili plus classique, il est préféré l’emploi des formes « hamna shida » (plus utilisé dans le nord) et « hamna tabu » (plus employé dans le sud).

Crédits : Max Pixel / Hakunamatata Word Greeting To Celebrate Wood Life

L’expression sera, dans un premier temps, popularisée à l’international par Boney M en 1983 avec la reprise de la chanson « Jambo Bwana » du groupe kenyan Them Mushrooms. Elle sera parallèlement insérée dans les dessins occidentaux tels que dans la bande dessinée suédoise Bamse, mais surtout en 1994 dans le Roi lion, évidemment. La fameuse chanson du dessin animé, Hakuna Matata, fut composée par Elton John, sur des paroles de Tim Rice, et interprétée par Jimmy Cliff. Elle symbolise depuis communément la locution latine d’Horace, le « Carpe Diem » (« quam minimum credula postero »),« Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain », une dimension philosophique ayant été attribuée à l’« Hakuna matata » initial, par Disney.

Oublions donc nos moments difficiles, vivons le moment présent, Hakuna matata…

Sources : Wikipédia ; lepetitshaman