in

D’où nous vient cette habitude d’applaudir ?

Crédits : PxHere

Applaudir fait partie de ces gestes du quotidien que nous faisons la plupart du temps de façon instinctive et mécanique. Et pourtant, lorsque l’on s’y arrête, il est tout de même étrange de taper dans ses mains pour exprimer de la joie, de l’admiration ou encore des encouragements et autres félicitations. Qui a décidé un jour d’instaurer cette forme d’expression ? C’est ce que nous allons tenter de savoir…

Un geste millénaire

Trinquer, mettre le pouce en l’air, et bien sûr applaudir… Voilà autant de gestes qui, sortis du contexte dans lesquels ils sont utilisés, ne possèdent plus beaucoup de sens. Et pourtant, ils sont répartis sur une bonne partie du globe ! Une des premières mentions d’applaudissements est notamment lisible dans la Bible. Et, comme beaucoup d’us et coutumes, il semblerait que cette habitude nous vienne de l’Antiquité, et plus précisément des Grecs et de leur tradition du théâtre.

Outre le fait de constituer un des fleurons de la civilisation grecque, cet art était également très important dans la vie sociale. En effet, le public était alors très actif. Il n’hésitait pas à s’exprimer en faisant le plus de vacarme possible – qu’il soit content ou déçu de la performance. Et parmi les nombreux moyens de s’exprimer et de faire du bruit, on peut noter les suivants :  taper du pied, crier, huer, siffler… Et bien sûr taper dans ses mains, quand il ne s’agit pas de lancer des objets aux comédiens – mais ce n’est pas la question de cet article.

masques théâtre tragédie comédie
Mosaïque représentant les masques de la tragédie et de la comédie, datée au IIe siècle (Rome). Crédits : Wikimedia Commons/Carole Raddato

Valete et plaudite

Comme pour (beaucoup) d’autres choses, les Romains s’inspirent du modèle grec pour créer leur tradition du théâtre. Par conséquent, les codes appliqués vont être similaires, et le public est très expressif lors des représentations. Au IIIe siècle av. J.-C., le dramaturge Plaute note parfois « Valete et plaudite » à l’adresse des comédiens dans l’épilogue de ses pièces, ce qui signifie « Au revoir, et applaudissez ». Voilà qui n’est pas sans faire penser au petit signal clignotant “Applause” que nous voyons parfois sur les plateaux de télévision.

Peu à peu, applaudir devient donc une norme et un moyen d’expression à part entière. D’ailleurs, nombreux sont les empereurs romains qui se servent de l’applaudimètre” pour évaluer leur popularité auprès des citoyens. Ils seront suivis  dans l’histoire par de nombreuses autres personnalités. De la sphère culturelle, ce geste s’applique désormais dans de nombreuses circonstances, au risque de parfois perdre son caractère spontané.

Mais il reste un moyen d’exprimer de nombreuses émotions. De l’enthousiasme à l’ironie, ou juste pour marquer le tempo, l’applaudissement est un langage codifié à lui tout seul. À ce sujet, n’oublions pas que la langue des signes possède elle aussi une façon d’applaudir :

via GIPHY

Vous aimerez aussi : 

Pourquoi y a-t-il des rires enregistrés dans certaines séries ?

Quels sont les 10 arts du 21e siècle ?

Les plus anciens groupes de musique encore en activité !