in

Quels sont les 12 travaux d’Hercule ?

Hercule capturant le taureau crétois. Sculpture visible dans le parc du château de Schwerin, en Allemagne. Crédits : Pixabay / travelspot

Avec Achille, son nom est entré dans la légende au fil des siècles. Loin de faiblir, toujours réhabilitée, la figure du héros antique a animé l’imaginaire par le biais des poteries, des récits, des peintures, des livres et plus récemment du cinéma. Hercule – ou Héraclès en grec – est un personnage fictif connu pour ses 12 travaux. Mais quels sont-ils ? Pourquoi les a-t-il réalisés ? 

L’ascension d’un héros maudit

L’ascendance même d’Hercule le prédestine à une vie particulière. En effet, il n’est autre que le fils de Zeux et d’Alcmène (une mortelle). Demi-dieu par définition, ce statut “hybride” ne l’empêche pas de réaliser des exploits qui feront sa renommée. Mais il connaît aussi de nombreux malheurs.

Zeus, en insatiable coureur de jupons, prend la forme d’Amphytrion – le compagnon d’Alcmène – pour tromper celle-ci et parvenir à ses fins. Dès lors, le fruit de cette union n’aura de cesse de subir la vengeance d’Héra, femme de Zeus, et ce tout au long de sa vie. Hercule signifie d’ailleurs “gloire d’Héra”, preuve de la rancune tenace de la déesse trahie.

Plus tard, il va se démarquer par sa bravoure lors d’une bataille de Thèbes contre les Minyens. Pour le récompenser, Créon –  roi de Thèbes – lui offre la main de sa fille Mégara, avec laquelle le héros aura de nombreux enfants. Mais la malédiction d’Héra se poursuit. Un jour, cette  dernière le rend totalement fou. Dans un accès de démence, Hercule tue ses enfants, et sa femme dans certaines versions.

Revenant à la raison le lendemain, Hercule découvre avec stupeur ce qu’il a fait. Pour se laver de cette faute, il envisage le suicide – avant de suivre la parole de son ami Thésée. Arrivé à Athènes, il consulte l’oracle de Delphes. Ce dernier lui enjoint de suivre les ordres d’Eurysthée, son ennemi légendaire et roi de l’Argolide.

Une renommée sans précédent

Ce dernier va donc lui ordonner de s’atteler à différentes tâches – initialement au nombre de 10 – réputées insurmontables. Elles sont censées l’aider à expier ses fautes et lui permettre d’accéder au statut d’immortel.

Hercule lion Némée
Amphore grecque illustrant le combat d’Hercule contre le lion de Némée. Crédits : Wikimédia Commons / Bibi Saint-Pol
  1. Tuer le lion de Némée. La peau de l’animal était réputée pour être insensible aux lames. Hercule parvient à le tuer par strangulation, et portera plus tard la peau de l’animal comme trophée.
  2. Anéantir l’Hydre de Lerne, chien à plusieurs têtes. Ces dernières repoussent d’ailleurs en double ou en triple au fur et à mesure où elles sont coupées. Pour empêcher, cela, Hercule à l’idée de brûler la base du cou dès que les têtes sont sectionnées. Il se fait aider dans cette tâche, si bien qu’Eurysthée refusera de lui comptabiliser cette tâche.
  3. Capturer la biche de Cérynie, animal sacré de la déesse Artémis aux cornes dorées. Après un an de chasse, le héros parvient à décocher une flèche sur l’animal épuisé.
  4. Attraper le sanglier d’Érymanthe qui terrifiait la région. La ruse est alors la suivante : Hercule fait en sorte de se faire poursuivre par l’animal pour que ce dernier tombe dans un piège.
  5. Nettoyer les écuries d’Augias en un jour. Pour ce faire, le demi-dieu détourne les fleuves aux alentours de manière à ce qu’ils balayent et nettoient les installations. Là encore, Eurysthé refuse de considérer ce travail comme valide, puisque Hercule a souhaité être payé.
  6. Tuer les oiseaux du lac de Stymphale. La déesse Athéna lui fournit les crotales (des percussions) pour effrayer les oiseaux et lui conseille de tirer ses flèches sur eux, en plein vol. L’aide divine étant acceptée, cette tâche compte donc bien comme un travail accompli.
  7. Contrôler le taureau crétois, sur les terres du roi Minos. Hercule le capture en sautant sur son dos et en le saisissant par les cornes. Minos n’en voulant pas, la bête sera relâchée par Eurysthée, et continuera de causer des troubles jusqu’à ce quelle soit tuée par Thésée.
  8. Voler les juments de Diomède, nourries à la chair humaine. Hercule donne donc celui-ci à manger à ses bêtes et profite du fait qu’elles soient repues pour les amener à Eurysthée.
  9. Voler la ceinture d’Hippolyte, reine des Amazones pour la fille d’Eurysthée, Admète. Héra, toujours rancunière, fait courir la rumeur selon laquelle le héros vient pour enlever Hippolyte et asservir les Amazones. Il s’ensuit une bataille au cours de laquelle la reine est tuée, et Hercule en profite pour prendre sa ceinture et fuir. Selon une autre version, Hercule enlève la sœur d’Hippolyte et demande la ceinture comme rançon.
  10. Récupérer le troupeau de bœufs de Géryon (un monstre à 3 corps et 3 têtes). Hercule parvient à tuer Géryon avec une flèche enduite du venin prélevé auparavant sur l’Hydre de Lerne, et ramène le troupeau à Eurysthée.
  11. Subtiliser des pommes du jardin des Héspérides. Utilisant une nouvelle fois la ruse, Hercule demande à Atlas, le Titan qui porte le monde sur les épaules, d’aller chercher trois pommes dans le jardin des Hespérides, propriété d’Héra. Pendant ce temps, il se propose de porter le monde à sa place. Revenu avec les pommes, Atlas souhaite amener le présent directement à Eurysthée. Flairant le mauvais coup, Hercule feint d’accepter à condition que le Titan reprenne ce poids sur ses épaules quelques instants – le temps d’ajuster un coussin sur ses épaules. Atlas se laisse berner, et Hercule prend directement la fuite avec le butin.
  12. Maîtriser Cerbère, le chien à trois têtes gardien du royaume d’Hadès. Hercule part donc tout d’abord s’initier à la manière de sortir vivant des enfers. Une fois sur place, et non sans accomplir d’autres exploits entre-temps, il parvient à convaincre Hadès de le laisser partir avec Cerbère, à la seule condition de ne pas blesser la créature. Après l’avoir maîtrisée, il l’amène à Eurysthée. Défait par la peur, le roi lui ordonne de ramener Cerbère aux enfers, et délivre par là même Hercule de ses devoirs.
Hercule Cerbère
Hercule et Cerbère, tableau de Pierre Paul Rubens réalisé en 1636. Crédits : Wikipédia

Qu’est-il devenu après ces 12 travaux ?

On peut s’en douter, les héros ne connaissent pas beaucoup de repos, et Hercule ne fait pas exception. Il sera donc amené à accomplir beaucoup d’autres exploits, et sera toujours poursuivi par Héra, qui ne se prive pas de lui envoyer nombre de malheurs et d’épreuves. Il se marie aussi encore deux fois, et finira sa vie dans d’atroces souffrances, tué sans le vouloir par son épouse Déjanire qui lui remet une tunique empoisonnée.

De ce fait, il accède à l’Olympe et devient un immortel. Là, il se réconcilie avec Héra et se marie avec la déesse Hébé.

Vous aimerez aussi : 

Prométhée : qui est ce Titan de la mythologie grecque ?

Les sirènes, femmes-poissons ne viennent pas de la mythologie grecque

Que signifie l’expression “tomber de Charybde en Scylla” ?