in

Quels sont les pierres et métaux les plus précieux au monde ?

Le diamant Hope, connu pour sa couleur bleue. Crédits : Flickr / Kevin Burkett

Au fil de l’évolution humaine, les métaux et pierres extraits de la nature ont été de plus en plus utilisés, notamment pour fabriquer des outils. Mais il y a aussi eu les bijoux, qui ont toujours fait partie du quotidien d’hommes et de femmes de toutes les cultures. Mais quelles sont les matières les plus précieuses ? Et pourquoi ? 

Quels sont les métaux les plus précieux ?

Passons tout d’abord en revue les matériaux les plus prestigieux. Ceux-ci peuvent être utilisés dans de nombreux domaines en dehors de la joaillerie – comme les sciences. Parmi les plus célèbres figure bien évidemment l’or, qui reste le plus connu. À ce titre, il a suscité de nombreuses convoitises dans l’histoire. En témoignent la ruée vers l’or aux États-Unis au XIXe siècle, ou le fait qu’il existe toujours des chercheurs d’or dans de nombreux pays du globe.

pépite or
Une pépite d’or. Crédit : Pixabay / PIX1861

S’il bénéficie donc d’un certain monopole, l’or n’est pourtant pas le plus précieux des métaux. Voici donc la liste de quelques-uns :

  • L’antimatière : extrêmement rare et chère, elle est destinée à des technologies (spatiales principalement) très avancées.
  • Découvert dans les années 1950 en laboratoire, le californium vient juste après l’antimatière en termes de rareté et de valeur
  • Le rhodium, aussi surnommé or blanc.

En parallèle, nous pouvons également évoquer le platine, qui est utilisé dans de nombreux secteurs pour ses qualités. Il est effectivement inoxydable, très résistant aux diverses attaques du temps et ne provoque pas d’allergies. C’est pourquoi il est utilisé aussi bien en joaillerie (en particulier pour les alliances) que pour les soins dentaires !

Et n’oublions pas l’argent : après l’or, c’est sans nul doute le plus connu. Facile à modeler, il existe depuis l’Antiquité, où il faisait office de monnaie. Parfois mal considéré par rapport à l’or, il reste l’une des matières préférées des orfèvres.

Qu’en est-il des pierres précieuses ?

Là aussi, celles-ci sont sélectionnées pour leur beauté, leur rareté et leur qualité (par exemple la dureté). Après leur extraction, les pierres précieuses sont taillées et polies, pour former les bijoux les plus prestigieux au monde.

À l’instar de l’or, le diamant est “l’incontournable des pierres précieuses”. C’est la matière la plus dure qui  soit connue dans la nature. Dès lors, on comprend pourquoi il suscite autant d’engouement et de convoitises. Utilisé aussi bien par les industries de l’acier que par les fabricants de bijoux, c’est l’un des plus rares du monde.

Même caractéristique pour le rubis, qui met à l’honneur le rouge, couleur qui lui a donné son nom puisque rubeus signifie rouge en latin. Largement utilisé en joaillerie, il est extrait en Thaïlande et au Sri Lanka. Le rubis est aussi très important dans les religions hindoue et chrétienne.

rubis pierre précieuse
Le rubis tel qu’il se présente après son extraction. Crédits : Wikipédia / Parent Géry

Mondialement connue pour les riches nuances de vert qu’il propose, l’émeraude n’est pas en reste. Sa couleur si reconnaissable le rend facile à identifier, mais mieux vaut ne pas s’y tromper : il est très rare. Une légende veut même que le Saint Graal fût taillé dans cette pierre !

Autre couleur avec le bleu du saphir, qui lui aussi offre de nombreuses nuances. Comme beaucoup de pierres précieuses, il se forme dans des roches de magma depuis longtemps refroidies. Par ailleurs, il est plus dur que l’émeraude.

Comment est définie leur préciosité ?

C’est très simple, il suffit de se baser sur leur présence sur notre planète. Plus un métal ou un type de pierre précieuse est rare, plus la facture sera élevée. En effet, il ne faut pas oublier que leur extraction coûte extrêmement cher, et reste parfois un processus dangereux.

Ce n’est pas pour rien que les puissants de toutes les époques en ont usé (et parfois abusé). Porter un bijou a toujours eu une valeur symbolique, qu’elle soit personnelle ou non. De la bague de fiançailles pour les couples de tout temps à la couronne destinée aux rois et reines, seule la valeur marchande de l’objet change, non le fait qu’il symbolise quelque chose d’invisible.

Mais la valeur ostentatoire des bijoux faits de matières précieuses n’est plus à prouver. Pour les monarques, il s’agit d’un véritable signe de pouvoir et d’opulence, qui leur permet d’afficher leur fortune et de subjuguer les foules. En témoigne la fascination que continuent de susciter les bijoux les plus précieux au monde.

Les monarques, grands amateurs de pierres et métaux précieux

Malgré le fait que de nombreux bijoux et réalisations aient été fabriqués avec des matériaux précieux, certains tirent leur épingle du jeu de hasard qu’est l’Histoire. Rareté, malédiction et richesse démesurée, ces objets n’en finissent pas d’alimenter l’admiration et les rumeurs.

Nous l’avons évoqué, l’or reste dans l’imaginaire collectif LE métal par excellence. Une fois travaillé, il vient former des pièces d’une grande richesse. Un exemple parfait de ce travail est le masque funéraire de Toutankhamon, un des plus célèbres pharaons de l’Égypte antique. Cette pièce d’orfèvrerie utilise pas moins d’une  dizaine de kilos d’or massif !

masque funéraire Toutankhamon
Masque funéraire de Toutankhamon. Crédits : Flickr / Werner Bayer

Dans un autre registre, et de manière plus générale, les bijoux de Marie-Antoinette ont toujours suscité beaucoup d’attention. Très friande de colliers, la reine faisait du choix de ses bijoux un passe-temps à part entière. Mais la facture de ces parures s’avérera salée quand les révolutionnaires l’accuseront plus tard d’avoir dilapidé l’argent du royaume dans ces fantaisies.

N’oublions pas non plus les joyaux de la Couronne d’Angleterre, bien à l’abri dans la tour de Londres. Couronnes, diadèmes, globes, bagues, bracelets, diamants, etc. Le nombre d’objets en dispute à leur préciosité, et fait de la Couronne britannique une des plus prestigieuses et riches au monde.

Les diamants les plus célèbres au monde

Parmi les amatrices de pierres précieuses figure aussi Elizabeth Taylor. La star hollywoodienne collectionnait les bijoux, et pas des moindres. Dans sa collection se trouvaient par exemple :

  • Le diamant Krupp, rebaptisé “diamant Elizabeth Taylor”. D’origine juive, l’actrice a en effet mis un point d’honneur à récupérer ce bijou provenant d’une famille ayant aidé les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • La Peregrina, perle en forme de poire la plus célèbre du monde. C’est le bijou le plus cher à avoir été acheté.
  • Des parures en émeraude et rubis venant de chez Cartier ou Bulgari.
  • Le diamant Taylor-Burton, de pas moins de 69 carats.
  • Une tiare en diamants

Citons aussi le diamant Hope, réputé pour être maudit. Ce diamant bleu est passé entre les mains de Louis XIV avant d’être successivement volé à la Couronne de France et acheté par la famille Hope. Mais tous ses propriétaires successifs connaissent des difficultés, bientôt associées à a possession du fameux diamant. En 1958 il est donné au Smithsonian Institute basé à Washington, où il peut toujours être admiré. Il inspire par ailleurs le diamant bleu que l’on peut observer dans le film Titanic de James Cameron.

Vous aimerez aussi : 

D’où vient l’expression “dernier carat” ?

Les dents des Mayas étaient incrustées de diamants

Pourquoi l’alliance se met-elle traditionnellement sur l’annulaire gauche ?

Quels sont les pierres et métaux les plus précieux au monde ?
noté 5 - 1 vote