in

Qui était d’Artagnan, le quatrième mousquetaire ?

Statue de D'Artagnan. Crédits : Office de Tourisme de Lupiac via Common Files Wikipédia

D’Artagnan est un héros présent dans les histoires d’Alexandre Dumas. Au vu de ces écrits romanesques, il fut un noble chevalier, combattant pour l’honneur et pour le Royaume de France. Mais qui était vraiment d’Artagnan, le quatrième mousquetaire ?

La jeunesse d’un futur soldat

D’Artagnan est né en Gascogne au début du XVIIe siècle. Son nom complet est Charles Ogier de Batz de Castlemore. Il est noble, mais sa famille n’est pas riche. Malgré tout, il recevra une éducation, ce qui était assez coûteux à l’époque. De plus, comme il vit à la campagne, il apprend vite et naturellement à monter à cheval et à utiliser des armes. Le jeune homme est avide de fortune et de gloire, il arrive à Paris en 1630, âgé entre 15 et 19 ans. Très vite, il détonne par son caractère, n’hésitant pas à se quereller s’il juge qu’une personne manque d’honneur.

L’arrivée chez les mousquetaires du Roi

Le jeune d’Artagnan rejoint les mousquetaires du Roi en 1644. En cela il est aidé par de nombreuses lettres de recommandation et les soutiens d’autres gradés. À partir de ce moment, le soldat commence à gravir les échelons, et très vite il s’occupe de la sécurité du Roi de France Louis XIV, avec lequel il passera ainsi beaucoup de temps. Celui-ci louera très souvent sa loyauté, et il lui accordera sa confiance. Ainsi, d’Artagnan s’occupera de sujets sensibles, comme l’arrestation de Fouquet.

monument dartagnan
Crédits : Jibi44 via Common Files Wikipédia

Grâce à ces actions discrètes et efficaces, d’Artagnan devient le capitaine-lieutenant de la première compagnie des Mousquetaires en 1664. À l’époque, c’est le Roi qui décide de la rémunération de ces nobles, et d’Artagnan est justement quelqu’un que le Roi apprécie et en qui il a mis toute sa confiance. D’Artagnan a donc les moyens de mener la grande vie à Versailles. Après ces années de bons et loyaux services, le soldat est envoyé à Lille en qualité de gouverneur. Il s’y fera l’un de ses plus grands (et un des seuls) ennemis : Sébastien le Prestre de Vauban, le célèbre architecte militaire. Les deux hommes ne s’entendent pas et font tous pour se mettre des bâtons dans les roues. Le Roi lui-même ne pourra choisir entre les deux.

Au retour de l’ancien gouverneur, d’Artagnan cède sa place à Lille. Il part mener sa dernière bataille en 1673, pendant la guerre contre la Hollande. Il mourra sur le champ de bataille, mortellement touché à la gorge. Une fin héroïque pour un soldat reconnu par le Roi lui-même.

Et Athos ? Et Portos ? Et Aramis ?

Les quatre hommes se sont bel et bien rencontrés, en 1640. Et tout comme dans l’histoire de Dumas (pour laquelle il  changé l’orthographe des noms), ces officiers se sont tous liés d’amitié. Ils ont aussi acquis leurs réputation des quatre mousquetaires du Roi en lui restant fidèle tout au long de leurs vies.

Gatien de Courtilz de Sandras, Mémoires de Mr d’Artagnan,  FB Editions.

Vous aimerez aussi :

Que sont devenus les enfants de Marie-Antoinette et Louis XVI ?

Le bleu : évolution à travers l’histoire et signification

Si les femmes accouchent allongées, c’est à cause de Louis XIV !

Qui était d’Artagnan, le quatrième mousquetaire ?
Notez cette réponse