in

Les Vikings ont-ils été en Amérique avant Christophe Colomb ?

Vikings Heading for Land, oeuvre de Franck Dicksee, 1873. Crédits : Wikimédia Commons / Christie's.

1492 : il s’agit de l’une des dates incontournables de tout parcours scolaire. L’arrivée de la Santa-María (le navire de Christophe Colomb) sur les terres américaines marque en effet un tournant sans précédent dans l’histoire, aux retentissements que nous connaissons. Mais se pourrait-il que d’autres peuples aient pu entreprendre la traversée de l’Atlantique avant le célèbre génois ? Éclaircissons tout de suite ce mystère. 

Attention toutefois : il ne s’agit pas ici de définir qui a “découvert” l’Amérique en premier. Depuis des siècles, il existait déjà de nombreuses populations et civilisations qui avaient exploré ces territoires et qui y vivaient. Celles-ci ont vraisemblablement investi le continent via l’actuel détroit de Béring il y a plus de 13 000 ans, alors qu’il n’était pas encore recouvert par les eaux.

Les Vikings, peuple de voyageurs

Non contents d’avoir laissé leur empreinte dans de nombreux territoires européens, se pourrait-il que les Vikings aient étendu – et assouvi – leur envie de conquête aux terres outre-Atlantique ? À première vue, cela pourrait sembler surprenant, mais lorsque l’on peut observer des runes vikings jusque dans la basilique Sainte Sophie à Istanbul, il convient de sérieusement revenir sur la version qui voudrait que Christophe Colomb soit le premier Européen à avoir posé le pied en Amérique.

Les Vikings se sont en effet installés en Islande vers les années 870, puis au Groenland vers la seconde moitié des années 900. Des expéditions successives vers l’Ouest expliquent donc pourquoi ils vont progressivement arriver en Amérique. Nous trouvons des traces de ces périples maritimes dans deux célèbres sagas nordiques : la Saga des Groenlandais et la Saga d’Érik le Rouge. Elles constituent les principales sources de renseignement sur les colonisations vikings.

Bien que l’on puisse discuter la véracité historique de ces œuvres dans les détails, il n’en reste pas moins qu’elles attestent de l’arrivée d’un certain Leif Erikson – fils d’Érik le Rouge, fondateur de la colonie viking au Groenalnd – en Amérique du Nord aux alentours de l’an 1000. Plus précisément, il longe les terres actuelles de Terre-Neuve-et-Labrador, et accoste dans ce qu’il appellera à l’époque le Vinland en raison de la présence de vignes. Toutefois, il ne s’y installera pas.

L'Anse aux Meadows Vikings
L’actuel site de L’Anse aux Meadows, où des constructions vikings ont été reconstituées. Crédits : Wikimédia Commons / Dylan Kereluk

Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’installation durable ?

Quelques années après, Thorfinn Kerlsafni suit les traces de Leif Erikson, et s’établit sur ces terres du Vinland (au nord de Terre-Neuve). Là, il profite avec sa famille des richesses qu’elles offrent : pêche et pâturages en abondance, bois, etc. Selon les sources, il reste sur place durant quelques années – peut-être 3. Mais il repart bientôt vers le sud.

Difficile pour les historiens de définir les noms et emplacements exacts des lieux “visités” par Thorfinn et sa famille dans la suite de leurs voyages. Il semblerait pourtant bien qu’il ait réussi à descendre jusqu’à Gowanus Bay, autrement dit New York ! Mais pourquoi ne s’est-il pas installé durablement dans une de ces terres ? En vérité, il s’avère que la cohabitation avec les populations amérindiennes ne s’est pas très bien déroulée.

La méfiance initiale s’est en effet peu à peu transformée en défiance, et des combats ont poussé les Vikings à rebrousser chemin vers le Groenland. Certaines versions avancent aussi qu’ils étaient tout simplement trop peu nombreux pour assurer une colonisation durable. Mais il se pourrait plus probablement qu’une succession d’hivers terriblement froids – ayant eu lieu au 12e siècle durant le Petit Âge Glaciaire – les aient poussés vers la sortie.

Quoi qu’il en soit, des fouilles archéologiques ont attesté de la présence de Vikings en Amérique dès le 10e siècle, corroborant les faits des deux sagas évoquées précédemment. Le principal site a révélé dans les années 1960 des fondations de bâtiments vikings. Il s’agit de L’Anse aux Meadows, au nord de Terre-Neuve, et donc anciennement le Vinland. Voilà de quoi affirmer que pas moins de 500 ans avant Chritstophe Colomb, des Européens ont su entreprendre des explorations inédites au-delà de l’océan Atlantique.

Vous aimerez aussi : 

L’Atlantide a-t-elle réellement existé ?

Des Amérindiens au secours des cow-boys pendant la Seconde Guerre mondiale

D’où viennent le cacao et le chocolat ?

Les Vikings ont-ils été en Amérique avant Christophe Colomb ?
noté 5 - 1 vote