in

Pourquoi l’envie de dormir nous quitte-t-elle parfois quand on se met au lit ?

Crédits : Pixabay / Wokandapix

Parfois, la perspective d’une bonne nuit du sommeil sert à elle seule à nous faire aller au lit plus vite. Mais de temps en temps, il semblerait que ce simple geste suffise à nous enlever l’envie de dormir, qui nous faisait pourtant fermer les paupières quelques instants auparavant ! Nous sommes d’accord, il y a là de quoi s’énerver et perdre toute disposition à dormir, non ? Alors comment expliquer ce phénomène aussi frustrant que curieux ? 

Quand le marchand de sable refuse de passer

Vous avez passé la journée à somnoler, et maintenant que Morphée vous tend les bras, impossible de fermer l’œil ! Voilà qui a de quoi frustrer, au même titre que le fait d’oublier ce que l’on est venu faire sitôt que l’on entre dans une nouvelle pièce… Contre toute attente, il semblerait que l’on puisse expliquer ce mauvais tour de notre cerveau. Qui lui d’ailleurs, se contente de faire et reproduire tout naturellement ce qu’on lui a appris, le corps humain fonctionnant par habitude.

Il semblerait en effet que certains “rituels du coucher” que nous observons dans le lit ne soient pas les meilleurs pour nous assurer un endormissement optimal. Et inutile de nous cacher derrière notre oreiller, puisque nous les connaissons déjà : regarder une vidéo sur son ordinateur, consulter son smartphone, lire, etc. Toutefois, rien à voir ici avec la lumière bleue ou le fait d’être derrière un écran, bien que ces éléments ne facilitent pas une meilleure qualité de sommeil.

lit sommeil dormir ordinateur
Crédits : Pexels/Daria Shevtsova

Préparer son cerveau à dormir

Une fois que le cerveau est “conditionné” à regarder un film ou autre dans le lit avant d’éteindre la lumière et de plonger dans le sommeil, il s’attend à ce que cela recommence les jours suivants. En quelque sorte, le lit devient associé à ces activités, ce qui a pour conséquence de maintenir le cerveau en éveil ! Celui-ci reste en effet en état de veille, prêt à agir – et donc pas du tout à dormir. Bien sûr, il peut y avoir d’autres facteurs qui déclenchent ces difficultés d’endormissement !

Pour en revenir à notre sujet, il existe quelques astuces pour contourner cette frustration. Dans un premier temps, limiter un maximum le temps passé à faire autre chose que dormir dans son lit est un bon début. De cette manière, le cerveau pourra plus facilement – et rapidement – associer le fait que se mettre au lit est synonyme de sommeil. Se “préparer” à dormir par le biais de la relaxation est aussi une bonne idée, histoire de mettre en place un rituel du coucher plus apaisant.

Vous aimerez aussi : 

Qu’est-ce que la paralysie du sommeil ?

Pourquoi les chats dorment-ils autant en journée ?

Combien de temps passons-nous à dormir dans une vie ?